1. Introduction

Le projet de traduction GNOME FR est chargé de la traduction de l'ensemble des modules présents sur le Git de GNOME. L'outil de consultation des statistiques et de réservation des traductions est http://l10n.gnome.org/.

Chaque effort de localisation est réalisé de manière indépendante par les différentes équipes de traduction du projet GNOME. Toutefois les différentes équipes respectent le même calendrier de développement. La fin d'un cycle de développement prévoit des phases de gel des chaînes de caractères contenu dans les fichiers sources des programmes afin de permettre aux traducteurs d'effectuer sereinement leurs traductions (String Change Announcement Period puis String Freeze).

La traduction française de GNOME s'appuie sur deux outils :

  1. la liste de diffusion http://lites.traduc.org/mailman/listinfo/gnomefr qui permet aux traducteurs de s'entraider ;

  2. l'outil de réservation Damned Lies qui gère les cycles de traduction/relecture et commit.

2. Guide de traduction

Traduire une application n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît, c'est pourquoi nous avons regroupé l'ensemble des conseils pour faciliter l'accès aux nouveaux contributeurs.

Avant de réserver une traduction, commencez par parcourir le fichier en ligne et assurez-vous que vous êtes en mesure de le comprendre et de le traduire sinon en totalité, du moins au maximum de vos possibilités. Ne traduire que deux ou trois messages quand le fichier en comporte plusieurs centaines ne sert strictement à rien et gêne beaucoup le travail de ceux qui vont devoir intervenir dessus ensuite.

2.1. Règles de typographie

/!\ À lire attentivement

Les caractères ! ? : et ; sont précédés et suivis respectivement d'une espace insécable et d'une espace normale. Il est possible d'afficher différemment les espaces insécables, pour les distinguer, dans des éditeurs tels que Vim ou Emacs (cf section Édition).

Les caractères . et , sont uniquement suivis d'une espace.

Les guillemets à utiliser sont les caractères « et » et non pas les guillemets droits ( " ) et encore moins les apostrophes ( ' ). Les caractères « et » sont respectivement suivi et précédé d'une espace insécable.

L'espace insécable (U+00A0) peut être obtenue avec ALT GR + MAJ + Espace sous X11 (et donc Emacs) avec la variante « oss » du clavier français. Sinon utilisez CTRL + x 8 Espace sous Emacs.

Les guillemets « et » peuvent être obtenus avec ALT GR + z et ALT GR + x sur les claviers français.

N'oubliez pas les accents dans les chaînes que vous traduisez, en particulier les accents sur les majuscules. Dans un environnement X-Window, les majuscules accentuées sont facilement obtenues en activant le verrouillage des majuscules (Caps Lock) et en saisissant la majuscule.

Des règles de typographie avancée sont discutées sur gnomefr/TypographieAvancee.

2.2. Guide stylistique

La traduction d'une application diffère beaucoup de la traduction d'un roman ou d'une documentation. Par exemple, les substantifs employés dans les titres ou les verbes à l'infinitif dans les boutons ont ici un rôle significatif. La qualité de la traduction influe sur la prise en main de l'application par les utilisateurs.

Le meilleur guide pour bien comprendre ces nuances et bien plus encore est le Guide Stylistique de Sun (merci Brigitte Le Grand ;-) ). Ce PDF contient 47 pages dont la lecture (très agréable) est indispensable !

Sun a récemment annoncé le lancement de son projet Open Translation sur lequel vous trouverez d'autres informations utiles.

2.3. Glossaire

L'utilisation du glossaire permet d'avoir une traduction homogène. Faites cependant attention à bien prendre en compte le contexte de la traduction et à ne pas appliquer bêtement les traductions indiquées dans ce glossaire : http://glossaire.traduc.org

2.4. Fichier PO

Dans un fichier PO, une chaîne peut avoir 3 états :

Si une chaîne est non traduite ou fuzzy, c'est la chaîne anglaise qui est affichée à l'écran.

2.5. Accès au fichier souhaité

Afin de ne pas travailler inutilement, il est important de travailler sur la version attendue du fichier PO. Nous vous conseillons d'utiliser le fichier fourni par l'interface web de l10n.gnome.org.

Si vous découvrez une erreur de traduction à l'utilisation d'une application, il est important de connaître la version utilisée et/ou la version de l'environnement GNOME.

2.6. Tester les traductions

Pour tester les traductions, vous pouvez télécharger et compiler les sources depuis le dépôt Git. Dans l'exemple suivant, nous allons télécharger la version de développement de eog :

git clone git://git.gnome.org/eog

Consultez la documentation http://live.gnome.org/TranslationProject/GitHowTo pour plus d'informations sur les commandes Git utiles aux traducteurs.

Le script ./autogen.sh présent dans le répertoire du module s'assure que les dépendances sont satisfaites pour compiler les sources et créé au passage quelques fichiers indispensables. En cas de succès, vous pouvez alors utiliser le trio habituel ./configure, make, make install.

L'exécution intltool-update fr dans le répertoire po du module effectue la mise à jour du fichier fr.po (commande accessible même en cas d'échec de ./autogen.sh). Cette opération :

Le fichier binaire généré porte l'extension .gmo (ou .mo) et est directement utilisable par l'application pour afficher ses chaînes dans votre langue.

3. Comment contribuer

3.1. Présentation sur la liste de diffusion

Une liste de discussion est dédiée à la coordination du projet de traduction française de GNOME :

gnomefr@traduc.org

Pour s'abonner à la liste ou consulter les archives, utiliser l'interface Web de la liste : http://traduc.org/mailman/listinfo/gnomefr. La liste sert à gérer le projet mais aussi à s'entraider en cas de doute sur des traductions.

Un channel IRC permet aussi de discuter en « live » : #gnomefr sur irc.gnome.org.