ACPI : Configuration avancée et interface pour la gestion d'énergie

Version française du guide pratique ACPI: Advanced Configuration and Power Interface.

Emma Jane Hogbin

Emma Jane Hogbin est un développeur de Toronto avec des qualifications concernant l'open-source

Erich Schubert

Auteur de la section sur DSDT

Guillaume Lelarge

Adaptation française

Vanessa Conchodon

Relecture de la version française

Jean-Philippe Guérard

Préparation de la publication de la v.f.

Version : 1.6.fr.1.0

20 mai 2005

Historique des versions
Version 1.6.fr.1.02005-05-20GL
Mise à jour de la version française.
Version 1.62004-07-23ejh
Correction d'erreurs d'orthographe, conversion de la bibliographie, ajout d'un glossaire, changement des instructions étape par étape en procédures par exemples, et mise à jour de l'information sur le noyau 2.6 et des gels survenant quelque fois (Spelling mistakes fixed, converted the bibliography, added a glossary, moved step-by-step instructions to procedures in examples, and updated the information on the 2.6 kernel and random freezes)..
Version 1.5.1.fr.1.02004-07-15GL
Adaptation française.
Version 1.5.12004-07-15ejh
Ajout d'un lien vers la traduction française de ce document (Link included to the French translation of this document).
Version 1.52004-05-21ejh
Mise à jour mineure pour le noyau 2.6.6 et corrections concernant les noyaux à corriger (Minor updates for the 2.6.6 kernel and corrections regarding which kernels need patching).
Version 1.4.fr.1.02004-06-03GL
Adaptation française.
Version 1.42004-05-12ejh
Premières réflexions sur le noyau 2.6.5 ; inclut des informations sur les applications de surveillance de la batterie causant des problèmes de verrouillage du pavé tactile (Initial thoughts on the 2.6.5 kernel; includes information on battery monitoring applications causing touchpad lockup problems).

Résumé

Ce document montre comment modifier le noyau Linux (via un correctif) afin de disposer d'une gestion de l'ACPI.


À propos de ce document

Droits d'utilisation et marques déposées

[Important]Important

Le texte ci-dessous est la version française de la licence de ce document. Seule la version originale de cette licence, présentée dans la section suivante, fait foi.

Copyright © 2003, 2004 Emma Jane Hogbin

Vous est autorisé à copier, distribuer ou modifier la version originale de ce document selon les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL), version 1.1 ou ultérieure, telle que publiée par la Free Software Foundation ; sans section inaltérable, ni texte de première de couverture, ni texte de quatrième de couverture.

Une copie en anglais de cette licence est incluse à la fin de ce document (cf. Annexe D, GNU Free Documentation License). Une traduction française officieuse de cette licence est disponible sur http://cesarx.free.fr/gfdlf.html.

Copyright © 2003, 2004, 2005 Guillaume Lelarge, Vanessa Conchodon et Jean-Philippe Guérard pour la version française

La version française de ce document a été réalisée par Guillaume Lelarge, Vanessa Conchodon et Jean-Philippe Guérard. Elle est publiée en accord avec les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL), version 1.1 ou ultérieure, telle que publiée par la Free Software Foundation ; sans section invariante, sans texte de première de couverture ni texte de quatrième de couverture.

Une copie en anglais de cette licence est incluse à la fin de ce document (cf. Annexe D, GNU Free Documentation License). Une traduction française officieuse de cette licence est disponible sur http://cesarx.free.fr/gfdlf.html.

Copyright and License

[Important]Important

Le texte ci-dessous est la licence de ce document. Ce texte fait foi. Il est composé de la licence (en anglais) du document original, suivi de la licence (en français) de sa traduction.

Copyright (c) 2003, 2004 Emma Jane Hogbin.

Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.1 or any later version published by the Free Software Foundation; with no Invariant Sections, no Front-Cover Texts, and with no Back-Cover Texts. A copy of the license is included in Annexe D, GNU Free Documentation License.

Copyright © 2003, 2004 Guillaume Lelarge, Vanessa Conchodon et Jean-Philippe Guérard pour la version française

La version française de ce document a été réalisée par Guillaume Lelarge, Vanessa Conchodon et Jean-Philippe Guérard. Elle est publiée en accord avec les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL), version 1.1 ou ultérieure, telle que publiée par la Free Software Foundation ; sans section invariante, sans texte de première de couverture ni texte de quatrième de couverture.

Une copie en anglais de cette licence est incluse à la fin de ce document (cf. Annexe D, GNU Free Documentation License). Une traduction française officieuse de cette licence est disponible sur http://cesarx.free.fr/gfdlf.html.

Nouvelles versions de ce document

Les nouvelles éditions françaises de ce document sont disponibles sur http://www.traduc.org/.

Traductions

Ce document est aussi disponible dans les langages suivants :

  • La version 1.2 a été traduite en français. Merci à Guillaume Lelarge et Vanessa Conchodon pour la traduction !

Si vous connaissez d'autres traductions, contactez-moi (NdT : en anglais !) par courrier électronique à l'adresse .

Préface

Lorsque j'ai commencé le passage de l'APM à l'ACPI, je n'ai pas réalisé que je devais appliquer un correctif au noyau. Mon problème (un ventilateur assourdissant) a été corrigé simplement en mettant à jour mon noyau en version 2.4.20 (noyau préparé par Debian avec un correctif antérieur provenant de acpi.sourceforge.net). Malheureusement, après la première mise à jour, je n'étais pas capable d'arrêter (halt) mon ordinateur sans utiliser le bouton d'arrêt. Ce n'est que bien après que j'ai réalisé que j'avais un vieux correctif ACPI inefficace. Ce guide pratique a été écrit pour résumer le processus d'installation que j'ai suivi et, je l'espère, aider d'autres personnes ayant elles-aussi des difficultés à trouver les bonnes informations sur l'ACPI. Merci de noter que l'article se base principalement sur la façon Debian de faire les choses. Il existe aussi une partie générique dans Annexe B, Compiler des noyaux sans utiliser la méthode Debian pour ceux d'entre vous préférant… un moyen générique.

Remerciements

J'ai compris que toute une communauté était nécessaire pour écrire un guide technique. Je suis à jamais redevable pour toute l'aide que j'ai reçu tout au long de l'écriture de ce document. Sans ce groupe de personnes (augmentant en permanence), notre document n'existerait pas.

  • acpi-devel ;

  • debian-laptop et debian-user ;

  • techtalk ;

  • listes de discussion du TLDP (discuss et docbook) ;

  • Sebastian Henschel pour m'avoir rappelé que je lui avais promis d'écrire tout cela ;

  • Erich Schubert pour avoir écrit la section sur les DSDT alors que je n'aurais pas pû ;

  • Werner Heuser pour sa suggestion de soumettre le document au TLDP ;

  • Tabatha Marshall pour ses modifications et pour avoir été très enthousiaste sur l'apprentissage de DocBook ;

  • Pavel Machek, Len Brown et Hartwig Felger pour avoir répondu patiemment à mes questions ;

  • Werner (again) et Nicolas « nico » Boulay pour m'avoir aidé à mettre à jour mon BIOS lors des RMLL 2004 (Libre Software Meeting) ;

  • Michal « mizu » Zimen pour avoir découvert la solution au problème du acpi_power_off ;

  • Traduc pour leur travail sur la traduction française.

Retour

Vous avez trouvé quelque chose de mauvais dans ce document ? (ou peut-être quelque chose de bien ?) J'adorerais le savoir. Merci de me contacter (NdT : en anglais) par mon courrier électronique (.

N'hésitez pas à faire parvenir tous commentaires relatifs à la version française de ce document à

Conventions utilisées dans ce document

Les conventions typographiques suivantes apparaissent dans ce texte :

Tableau 1. Conventions typographiques et d'utilisation

Type de texteSignification
« Texte entre guillemets »Citations de personne, affichage d'un terminal.
Vue d'un terminal
Saisie littérale sur un ordinateur et affichage capturé à partir du terminal.
commandeNom d'une commande qui peut être saisie sur la ligne de commande.
optionOption à une commande, comme « l'option -a de la commande ls ».
parametreParamètre d'une commande, comme dans « lisez man ls ».

commande options arguments

Synopsis d'une commande ou utilisation générale, sur une ligne séparée.
nmofichierNom d'un fichier ou répertoire, par exemple « Déplacez-vous dans le répertoire /usr/bin. »
MenuChoixChoix sélectionné sur un menu graphique, par exemple : « Sélectionnez AideÀ propos de Mozilla dans votre navigateur. »
L'auteurUn lien cliquable vers une ressource web externe.

Merci à Machtelt « Tille » Garrels pour cette liste de conventions.

À propos de l'ACPI

Dans le monde de la gestion d'énergie, l'ACPI est relativement récent. Sa première version date de 1996 et a été conçue par Compaq – Hewlett-Packard, Intel, Microsoft, Phoenix et Toshiba. Ses développeurs ont souhaité remplacer le standard industriel précédent en matière de gestion d'énergie. Leur site ACPI.info contient les spécifications officielles et une liste des sociétés supportant l'ACPI. Il n'est pas nécessaire de le lire bien que cela puisse avoir de l'intérêt pour les curieux.

L'ACPI permet le contrôle de la gestion d'énergie par le système d'exploitation. Le standard industriel précédent, Advanced Power Management (APM), est contrôlé au niveau du BIOS. L'APM est activé lorsque le système ne fait rien. Plus le système est en attente, moins il utilise de puissance (par exemple : un économiseur d'écran, le mode veille et le mode suspendu). Avec l'APM, le système d'exploitation n'a pas connaissance du moment où l'ordinateur changera d'état.

L'ACPI peut être généralement configuré à partir du système d'exploitation. Ce n'est pas comme l'APM où la configuration nécessite souvent de redémarrer et de passer par l'interface de configuration du BIOS pour définir les paramètres.

L'ACPI a différents composants logiciels :

  • Un sous-système contrôlant l'état et les fonctions du matériel (qui faisait partie auparavant de la configuration du BIOS).

    Les états incluent :

    • le contrôle thermique ;

    • la configuration de la carte mère ;

    • l'état électrique (en veille, suspendu).

  • Un gestionnaire de règles, c'est-à-dire un logiciel au dessus du système d'exploitation autorisant les entrées de l'utilisateur suivant les règles du système.

  • Des pilotes de périphériques contrôlant et surveillant les périphériques comme la batterie du portable, SMBus (chemin de communication/transmission) et EC (contrôleur embarqué).

Plus d'informations sur la gestion d'énergie des portables sont disponibles sur tuxmobil.org. Plus spécifiquement : La gestion d'énergie sous Linux — APM, ACPI, PMU et la section consacrée au matériel dans le détail du Guide du Linux itinérant.

Pourquoi changer ?

Tous les systèmes ne sont pas compatibles à la fois avec APM et ACPI. Je suis passée à l'ACPI car mon système n'était compatible qu'avec ce mode de gestion de l'énergie. Du coup, la décision a été assez facile. Si vous pensez changer pour pouvoir utiliser le mode S3 (système suspendu en RAM — suspend to RAM) et que vous utilisez un noyau 2.4.x, oubliez cette idée. Cela n'est pas possible.

ACPI4Linux a une liste de machines et BIOS compatibles sur leur Wiki. Merci de contribuer à cette liste !

Pour plus d'informations sur la gestion d'énergie dans les portables, vous trouverez certainement utile le mini guide pratique sur les batteries gérées par Linux.

Informations sur les distributions

Au fur et à mesure que l'ACPI mûrit sur Linux, il pourrait y avoir des points spécifiques à connaître pour votre distribution. Actuellement, il y a peu d'informations à partager mais j'espère que cette section va grandir avec le temps. Merci de me contacter à mon adresse de courier électronique ( si quelque chose devrait être indiquée dans cette section !

Informations sur votre distribution

Fedora Core 2

Red Hat Fedora Core 2 arrive maintenant avec l'ACPI activé par défaut ! Ceci est un gros progrès pour l'équipe de développement de l'ACPI. Félicitations à tous. Les utilisateurs de Fedora Core 2 peuvent passer les instructions d'installation et aller directement au Utiliser l'ACPI.

Installer à partir de rien

L'ACPI est constamment en révision. Il est disponible pour les plus récentes versions de la série 2.4.x (2.4.22 et après) et pour toute la série du 2.6. Vous devez toujours utiliser la dernière version stable du noyau que votre système peut supporter. Les correctifs sont disponibles sur le site http://acpi.sourceforge.net. Si vous souhaitez utilisez un noyau précédant la version 2.4.22, vous devez appliquer le correctif lui permettant d'utiliser les fonctionnalités de l'ACPI.

[Note]Toujours vérifier l'existence de correctifs pour le noyau

Même le dernier noyau dispose parfois de bogues corrigés disponibles dans un correctif. Vous devez vérifier sur le site web ACPI4Linux pour voir si de tels correctifs sont disponibles.

Vous aurez besoin de récupérer le correctif correspondant exactement au noyau que vous utilisez. Comme il s'agit d'une section d'« installation à partir de rien », je supposerais que vous savez exactement quel noyau vous allez installer.

La table de description différenciée du système (DSDT)

Merci à Erich pour la rédaction de cette section.

Vous aurez peut-être besoin de passer outre la DSDT lorsque certaines informations, comme l'état de la batterie, sont transmises de façon incorrecte (causant habituellement des messages d'erreur dans syslog). Les portables DELL ont généralement besoin de ce type de palliatifs. Les DSDT corrigées sont disponibles pour de nombreux systèmes sur la page DSDT avec un correctif indiquant au noyau d'ignorer la table du BIOS et d'utiliser la DSDT corrigée.

Vous aurez simplement besoin de copier la table corrigée dans les sources du noyau avec un nom de fichier particulier (ou en modifiant le nom du fichier dans le correctif donné sur la page DSDT). Passer outre la DSDT est donc assez facile : au lieu de charger la table DSDT du BIOS, le noyau est compilé avec et utilise sa propre table DSDT. C'est tout.

Choisir un noyau

Ce document a été écrit au départ pour le noyau 2.4.20 et a été mis à jour pour inclure des informations sur la série 2.6 du noyau. À l'heure de cette mise à jour, les noyaux de la série 2.6 ont montré une certaine facilité pour certaines personnes.

Si vous le pouvez, je vous recommende d'attendre avant de mettre à jour votre noyau vers la série 2.6 jusqu'à ce qu'un bon nombre de bogues ne soit éliminé et que plus de documentation soit disponible. Il y a eu beaucoup de changement sur la série 2.6. Quand j'ai mis à jour vers la version 2.6.5 pour revoir ce document, j'ai rencontré quelques problèmes avec ma connexion sans fil, ma carte graphique nVidia, mon pavé tactile et l'ACPI. Vos expériences peuvent différer de la mienne. J'ai eu personnellement de bons succès avec la 2.4.20 et son dernier correctif ainsi qu'avec la 2.4.22 sans correctif. (Et j'ai ensuite mise à jour directement de la 2.4.22 à la 2.6.5.) Une recherche via Google sur la liste de diffusion de votre distribution et sur la liste acpi-devel devrait vous aider à faire le bon choix pour votre noyau.

Quelque soit le noyau que vous utilisez, s'il nécessite un correctif, il est important d'utiliser la dernière version du correctif ACPI. Certaines distributions ont déjà appliqué des correctifs à leur(s) noyau(x). C'est le cas pour Debian et certainement pour d'autres. Pour plus d'informations sur les correctifs qui ont été appliqués aux sources du noyau telles qu'elles sont livrées par Debian, lisez /usr/src/kernel-source-<version>/README.Debian. Si vous n'utilisez pas Debian, cherchez dans le répertoire /usr/src/kernel-source-<version> le fichier équivalent pour votre distribution.

[Note]Utiliser des noyaux pré-compilés

Je n'utilise pas les noyaux pré-compilés de Debian. J'opte toujours pour la compilation de mes propres noyaux en utilisant la méthode Debian. SI vous utilisez le noyau pré-compilé de votre distribution, merci de vérifier qu'il dispose de tous les correctifs ACPI adéquats avant de l'installer.

Si vous avez un serveur de production et/ou servez des pages web sur Internet, merci d'appliquer aussi tout correctif supplémentaire de sécurité. Vous pourrez aussi avoir des correctifs supplémentaires à appliquer pour des problèmes matériels ou logiciels spécifiques à votre système. La plupart des utilisateurs de portable devraient pouvoir se contenter des correctifs ACPI mais, si possible, les utilisateurs de portable devraient aussi appliquer tout correctif de sécurité supplémentaire.

[Avertissement]Corriger un noyau déjà modifié

Si un noyau dispose d'autres correctifs, vous pourriez avoir quelques soucis pour appliquer le correctif ACPI. Bien sûr, un correctif ACPI ne devrait pas être appliqué à un noyau disposant déjà d'un correctif ACPI. À priori, tant qu'aucun autre correctif ACPI n'a été appliqué au noyau, il devrait être possible d'en appliquer un maintenant. Suivant les correctifs appliqués, vous pourrez avoir besoin de modifier certains fichiers Makefile pour que le correctif s'installe avec succès. Ceci est bien au-delà de mes compétences et n'est donc pas traité dans ce document.

Sauvegardes

Si vous avez déjà un noyau fonctionnel de la même version que celui que vous souhaitez corriger, je vous recommande de créer un nouveau répertoire pour le nouveau noyau corrigé. Vous devriez faire une sauvegarde de tous les fichiers importants de configuration du noyau ou relatifs au noyau, qui pourraient être affectés par votre travail. Rappelez-vous que les sauvegardes ne sont jamais une mauvaise chose et peuvent être facilement supprimées après que votre système ait été correctement modifié.

Exemple 1. Fichiers à sauvegarder

  • /etc/lilo.conf ;

  • /usr/src/*.deb (spécifique à la Debian) ;

  • /etc/modules ;

  • /etc/modutils/aliases ;

  • /usr/src/linux/.config.

Si vous n'agissez pas à la façon Debian, vous devez aussi sauvegarder les fichiers suivants :

  • /lib/modules (le répertoire entier) ;

  • /boot/vmlinuz ;

  • /usr/src/linux/arch/i386/boot/bzImage ;

  • /usr/src/System.map.

Il est possible que l'emplacement de ces fichiers soit différent. Utilisez locate de la façon suivante si les fichiers ne se trouvent pas là où je l'ai dit :

locate [fichier]


Télécharger et déballer les sources du noyau

Paquetages requis

Voici une liste des paquetages requis pour modifier un noyau.

Exemple 2. Paquetages requis pour modifier votre noyau

Noyaux de la série 2.6.x

  • fichiers source du noyau ;

  • correctif ACPI correspondant exactement à la version de votre noyau ;

  • paquetages debian : binutils, e2fsprogs, gcc, make, module-init-tools, procps, util-linux (voir aussi la liste provenant du 2.4).

[Attention]Apprenez-en plus sur le noyau 2.6 avant de mettre à jour

Ce guide pratique n'inclut pas d'informations sur la façon de migrer à partir d'un noyau de la série 2.6. Merci de lire les ressources indiquées dans Migrer vers un noyau de la série 2.6 avant de tenter une mise à jour du noyau.

Noyaux de la série 2.4.x

  • fichiers source du noyau ;

  • correctif ACPI correspondant exactement à la version du noyau ;

  • paquetages debian : make, bzip2, gcc, libc6-dev, tk8.3, libncurses5-dev, kernel-package.


Récupérer les sources

Téléchargez un noyau à partir de www.kernel.org. Vous devez vous assurer que vous avez un noyau complet. Trouvez la « dernière version stable du noyau Linux » et cliquez sur F pour FULL (NdT : complet). Attendez patiemment. Un noyau compressé avec bzip fait environ 26 Mo. Si vous vous sentez particulièrement geek, vous pouvez aussi récupérer le fichier à partir de la ligne de commande avec wget.

[Astuce]Astuce

Vous pouvez ou non installer la dernière version stable. Pour plus d'informations, lisez la section la section intitulée « Choisir un noyau » de ce document. Si vous décidez d'utiliser une version du noyau qui n'est pas publiée sur la page principale, utilisez le répertoire /pub/linux/kernel du site kernel.org pour trouver le noyau que vous voulez.

Exemple 3. Télécharger le noyau et le correctif

  1. wget [http://kernel.org/pub/linux/kernel/v2.4/linux-<version>.tar.bz2]

  2. Téléchargez le dernier correctif pour votre noyau. Il pourrait ne pas être le dernier correctif disponible. Faites bien attention. Par exemple : si vous utilisez le noyau 2.4.20, vous obtiendrez acpi-20021212-2.4.20.diff.gz. Les correctifs peuvent être téléchargés à partir de http://prdownloads.sourceforge.net/acpi.

  3. Notez la date de révision. Dans cet exemple, la date est 20021212 (12 décembre 2002) mais elle sera certainement différente pour votre noyau. Vous aurez besoin de connaître ce nombre lorsque vous vérifierez le bon fonctionnement du correctif.


Déballer

Vous devez déballer le fichier bz2 (bzip2) et déplacer les répertoires au bon endroit. /usr/src/linux pointe probablement vers votre noyau actuel. Ce lien doit pointer vers le nouveau noyau, vous mettrez aussi à jour ce lien.

Exemple 4. Déballer les fichiers source du noyau

  1. cd /usr/src

  2. tar xjfv linux.<version>.tar.bz2

  3. rm linux (en supposant qu'il s'agisse d'un lien vers votre ancien noyau)

  4. ln -s /usr/src/linux.<version> linux


Si votre noyau a besoin d'un correctif, faites-le maintenant. Des instructions complètes sont disponibles dans l'Annexe A, Modifier les noyaux ou vous pouvez passer directement aux instructions étape par étape sur Appliquer un correctif à votre noyau.

Configurer le nouveau noyau

[Note]Commencer par appliquer le correctif à votre noyau

Si vous utilisez un ancien noyau, vous aurez besoin de le corriger avant de continuer. Les instructions pour corriger votre noyau sont disponibles dans l'Annexe A, Modifier les noyaux. Toujours vérifier si votre noyau a besoin d'un correctif.

Utilisez make oldconfig pour configurer votre nouveau noyau. Utiliser oldconfig à la place de menuconfig vous permet de commencer avec les options que vous avez sélectionnées dans votre noyau actuel et vous demande de sélectionner vos préférences parmi toutes les nouvelles options du noyau. Ceci est bien plus facile que de chercher manuellement parmi toutes les nouvelles options. Pour tout ce qui est spécifique à l'ACPI et à votre matériel (si vous utilisez du matériel Toshiba, sélectionnez les options Toshiba, pour Asus, choisissez les options Asus), choisissez M pour module. Il existe environ dix options différentes en relation avec l'ACPI que vous devrez sélectionner.

Exemple 5. Configurer votre noyau

Merci de lire aussi la liste des Problèmes connus.

  1. cd /usr/src/linux

  2. cp /usr/src/<repertoire_sources_ancien_noyau>/.config .config

  3. make oldconfig (dites M pour toutes les nouvelles options concernant l'ACPI — vous pouvez aussi dire « Y » si vous préférez l'intégrer complètement dans votre noyau)

  4. Merci de vérifier que votre noyau est proprement configuré :

    1. make menuconfig

    2. Sélectionnez « General Setup »

    3. Vérifiez que Power Management Support est activé

    4. Vérifiez que APM (Advanced Power Management) est désactivé (il s'agit de l'ancien style de gestion de l'énergie qui est en cours de remplacement)

    5. Vérifiez tout ce qui concerne l'ACPI. Les options relatives à votre matériel devraient être positionnées sur M (modules) ou * (intégrées complètement au noyau). Lisez la liste avec attention. Quelques options ne s'appliqueront pas à votre matériel.

    6. Quittez et sauvegardez la nouvelle configuration


Compiler et installer le nouveau noyau

Il est maintenant temps de compiler le noyau. Ces instructions ont pour cible les utilisateurs de Debian. Si vous n'utilisez pas une Debian ou si vous ne voulez pas compiler votre noyau à la manière Debian, merci de lire Annexe B, Compiler des noyaux sans utiliser la méthode Debian pour plus d'aide.

Si vous avez des modules supplémentaires qui ne font pas partie du répertoire principal des sources, vous devrez ajouter modules_image pour la compilation des paquetages Debian. Ceci est pratiquement inévitable si vous utilisez un portable et un ancien noyau. J'ai toujours besoin de cette option dans le noyau 2.6.6 à cause de ma carte graphique nVidia.

Exemple 6. Compiler le noyau à la façon Debian

Chacune des étapes devra être réalisée en tant qu'utilisateur root.

  1. cd /usr/src/linux

  2. make-kpkg clean

  3. make-kpkg --append-to-version=.<un_nom_unique_et_intelligent> kernel_image modules_image

Je n'utilise plus .date pour distinguer les constructions du noyau. Il était trop frustrant d'avoir 030627a, 032627b, etc. car cela devient rapidement ingérable. J'utilise maintenant les noms, en ordre alphabetique, en commençant avec la construction « alien » du noyau. Ma construction de noyau actuelle est « Ulairi. » (La machine elle-même s'appelle « Smeagol » — un nom qu'elle a mérité.)


Maintenant que le noyau est compilé, il peut être « installé ». Pour les utilisateurs Debian, cela signifie installer le paquetage Debian que vous avez créé dans la dernière étape, puis le charger avec lilo. J'aime configurer lilo moi-même et ai fourni les instructions ici, mais je vous laisse la décision.

Exemple 7. Installer le nouveau noyau

Chaque étape doit être réalisée en tant qu'utilisateur root.

  1. cd /usr/src

  2. dpkg -i kernel-image-<version>.<un_nom_unique_et_intelligent>_10.00.Custom_i386.deb

  3. À partir de maintenant, je refuse toutes les mises à jour de lilo et le configure moi-même manuellement.

  4. Pour configurer lilo :

    1. vi /etc/lilo.conf

    2. Déplacez-vous à la fin du fichier et cherchez une ligne commençant avec image=.

    3. Créez une entrée pour votre nouveau noyau en ajoutant les trois lignes suivantes :

      image=/vmlinuz
      label=<un_nom_unique_et_intelligent>
      read-only
      
    4. Mettez à jour l'entrée de votre ancien noyau pour qu'il pointe au bon fichier vmlinuz. Vous pouvez utiliser soit vmlinuz.old si vous recompilez le noyau pour la première fois, ou chercher le bon fichier dans /boot.

    5. Si vous le souhaitez, vous pouvez mettre à jour le noyau sélectionné par défaut en modifiant le paramètre default=.

  5. Chargez le nouveau noyau dans lilo en exécutant lilo à partir de la ligne de commande. Vous avez seulement besoin de saisir : lilo

  6. Si vous avez d'autres fichiers deb pour vos modules, vous devez les installer maintenant. Si vous n'êtes pas sûr, vérifiez le contenu de /usr/src pour des fichiers .deb supplémentaires.


Redémarrage et test

À ce moment, vous devez redémarrer votre machine. Lorsque le système est relancé (en supposant que tout s'est passé correctement et que vous avez toujours un système), vous aurez aussi besoin de vous assurer que vous utilisez le nouveau noyau avec le bon correctif.

Exemple 8. Confirmer le noyau installé et la version du correctif ACPI

Tout d'abord, vous devez vous assurer que vous utilisez le bon noyau. Cela se fait avec l'outil en ligne de commande uname. La révision est la date de sortie du correctif et est différente pour chaque version du noyau.

$ uname -a

En supposant que vous utilisez le nouveau noyau, vous pouvez maintenant vérifier la date de révision de l'ACPI avec la commande suivante.

$ cat /proc/acpi/info

Ceci pourrait seulement vous donner un numéro de version ou une liste plus détaillée. Recherchez la ligne commençant avec version:.

Si, quelqu'en soit la raison, cela ne vous donne aucune information, vous pouvez aussi vérifier le message affiché au moment du chargement de l'ACPI lors du démarrage du système. Cette information peut être affichée dans un terminal avec l'application dmesg.

$ dmesg | grep ACPI.*Subsystem\ revision

Cela devrait vous donner la sortie : ACPI: Subsystem revision 20040326. Le numéro de révision est la date où le correctif a été officiellement disponible. Si vous modifiez votre noyau suivant l'Annexe A, Modifier les noyaux, ce nombre correspondra au correctif installé dans Appliquer un correctif à votre noyau.

Pour lire toutes les informations relatives à l'ACPI, vous pouvez étendre le modèle de correspondance de grep et afficher tous les messages ACPI :

$ dmesg | grep ACPI


Charger les modules

Vérifiez que chaque module ACPI a bien été chargé après le démarrage de votre machine. Vous pouvez faire ceci en utilisant la commande lsmod. Vous recherchez les options suivantes : button, battery, fan, ac, thermal et processor. Si vous choisissez « Y » au lieu des modules lorsque vous compilez votre noyau, vous ne verrez pas cette liste. La sortie sur mon ordinateur ressemble à ceci :

Module                  Size  Used by    Tainted: P  
button                  2420   0 (unused)
battery                 5960   0 (unused)
ac                      1832   0 (unused)
fan                     1608   0 (unused)
thermal                 6664   0 (unused)
processor               8664   0 [thermal]
NVdriver              945408  11 

Le dernier module est ma carte graphique, qui utilise des pilotes propriétaires. C'est pourquoi j'ai la lettre « P » à côté du mot Tainted sur la première ligne.

Si vous avez compilé le support de l'ACPI en tant que « M »odules et que vous ne voyez pas les modules ACPI, vous devez les charger à la main. Ils devraient être dans /lib/modules/<version>.<un_nom_unique_et_intelligent>/kernel/drivers/acpi/ et s'appellent :

-rw-r--r--    1 root     root         4.1k Jun  3 23:57 ac.o
-rw-r--r--    1 root     root         9.5k Jun  3 23:57 battery.o
-rw-r--r--    1 root     root         5.2k Jun  3 23:57 button.o
-rw-r--r--    1 root     root         3.7k Jun  3 23:57 fan.o
-rw-r--r--    1 root     root          14k Jun  3 23:57 processor.o
-rw-r--r--    1 root     root          11k Jun  3 23:57 thermal.o
-rw-r--r--    1 root     root         6.2k Jun  3 23:57 toshiba_acpi.o
[Note]Extensions des modules

Le nom du module est la partie du nom du fichier, précédant l'extension .o.

processor.o est le fichier, processor est le nom du module. Pour installer un module du noyau, utilisez insmod processor.

Les noyaux de la série 2.4 utilisent l'extension .o ; néanmoins, les noyaux de la série 2.6 utilisent l'extension .ko.

La première fois où j'ai redémarré, je les ai chargé à la main en tapant insmod <nom_module>. Je charge tout d'abord processor, bien que les sentiments soient partagés quant à l'importance de l'ordre.

[Note]Gestion d'énergie du système d'exploitation (OSPM ou Operating System Power Management)

La première fois où j'ai essayé ceci, les modules étaient tous dans des répertoires séparés et se nommaient ospm_<nom>. C'est probablement dû au fait que j'utilisais un ancien correctif, mais c'est important de le savoir. Les modules OSPM sont maintenant abandonnés, donc vous ne devriez plus les voir.

Pour ne pas avoir à charger les modules dans le noyau à chaque fois que vous démarrez, vous devez soit les compiler directement dans le noyau (un peu tard, n'est-ce-pas ?) soit les ajouter dans votre fichier /etc/modules. Si vous n'avez pas déjà une copie de ce fichier, créez-le et ajoutez un nom de module (rappelez-vous, pas de .o) par ligne. Vous pouvez aussi essayer de lancer update-modules ce qui devrait automatiquement mettre à jour votre fichier de configuration /etc/modules.conf.

Utiliser ACPI

Il existe quelques applications/démons que vous devez installer sur votre système : acpid (le démon qui contrôlera l'état du matériel), et un programme de surveillance. J'utilise wmacpi mais plein d'autres sont disponibles dans Paquetages ACPI et logiciels en relation.

Basculer de l'APM à l'ACPI

Ne laissez pas apmd et acpid fonctionner en même temps sauf si vous savez réellement ce que vous faites. Debian ne s'assurera pas qu'un seul est en cours d'exécution à la fois. Vous devez le vérifier.

APM essaiera de placer votre système en mode S3. Sur les noyaux de la série 2.4.x (et avant), ceci aurait causer un verrouillage de votre machine. S3 n'est pas supporté au moins jusqu'au 2.5.x. Même le correctif ne fournira pas de support pour S3 dans les noyaux de la série 2.4.x. J'ai complètement supprimé le support d'APM à partir du noyau et supprimé le démon apmd de mon système. Sur Debian, cela a été aussi simple que apt-get remove apmd.

Fichiers contenus dans /proc/acpi

Vous pouvez aussi regarder dans chaque fichier ACPI individuellement pour des informations sur votre système. Regardez dans le répertoire /proc/acpi afin de vérifier différents points importants. Si je veux vérifier ma batterie, je lis le fichier suivant comme ceci cat /proc/acpi/battery/BAT0/state . La sortie ressemble à ceci :

present:                 yes
capacity state:          ok
charging state:          discharging <-- fonctionne sur batteries
present rate:            unknown
remaining capacity:      3920 mAh <-- surveillez ce nombre
present voltage:         14800 mV
present:                 yes
capacity state:          ok
charging state:          discharging
present rate:            unknown
remaining capacity:      3840 mAh <-- la capacité diminue
present voltage:         14800 mV
present:                 yes
capacity state:          ok
charging state:          charging <-- adaptateur secteur branché
present rate:            unknown
remaining capacity:      3840 mAh
present voltage:         14800 mV

Si je veux de l'information sur ma batterie en général, je testerais ceci cat /proc/acpi/battery/BAT0/info.

present:                 yes
design capacity:         3920 mAh
last full capacity:      3920 mAh
battery technology:      rechargeable
design voltage:          14800 mV
design capacity warning: 30 mAh
design capacity low:     20 mAh
capacity granularity 1:  10 mAh
capacity granularity 2:  3470 mAh
model number:            Bat0
serial number:              
battery type:            Lion
OEM info:                Acer

Pour plus d'informations sur chacun de ces fichiers, merci de lire http://acpi.sourceforge.net/documentation/index.html.

A. Modifier les noyaux

Si vous utilisez un noyau de la série 2.4, le noyau aura besoin d'être corrigé avant que vous puissez ajouter le support de l'ACPI. Bien que l'ACPI soit inclus dans dans la série 2.6.x du noyau, vous devez vérifier si aucun correctif n'a été proposé pour corriger des bogues. Vous trouverez cette information sur le site ACPI4Linux.

Appliquer un correctif

Maintenant, vous allez réellement corriger le noyau. J'effectue une étape supplémentaire des instructions d'ACPI4Linux. Au lieu de décompresser avec gzip et de corriger sur la même ligne, j'utilise deux lignes. C'est une simple question de préférences. Quand vous corrigez le noyau, vous devez vous assurer qu'aucune erreur n'a eu lieu. (Il ne doit pas y avoir eu de ligne « yay », à la place, recherchez plutôt l'absence d'erreurs.)

Exemple A.1. Appliquer un correctif à votre noyau

Ces étapes devront être effectuées par l'utilisateur root.

  1. cd /usr/src/linux

  2. cp acpi-20021212-2.4.20.diff.gz /usr/src/linux/. (Le nom du correctif sera différent si vous n'utilisez pas le noyau 2.4.20.)

  3. gunzip acpi-20021212-2.4.20.diff.gz

  4. patch -p1 < acpi-20021212-2.4.20.diff (ceci est vraiment l'application du correctif)


Une fois que vous avez terminé l'application du correctif sur votre noyau, continuez votre lecture avec la section intitulée « Configurer le nouveau noyau ».

B. Compiler des noyaux sans utiliser la méthode Debian

Il n'existe que peu de différence entre la manière Debian et la manière générique. En fait, il doit y avoir seulement dix lignes de différences.

Compiler le noyau

La façon « habituelle » de compiler un noyau ne fait pas usage de make-kpkg. À la place, elle utilise les étapes suivantes :

Exemple B.1. Compiler le noyau

  1. cd /usr/src/linux qui devrait pointer vers les fichiers (décompressés) du noyau

  2. make dep

  3. make clean

  4. make bzImage

  5. make modules (rappelez-vous de déballer d'abord vos modules)


Installer le nouveau noyau

À la manière Debian, vous créez un fichier deb contenant l'information sur l'emplacement du noyau (et créez le noyau et ainsi de suite). D'une façon plus « générique », vous placez les choses là où elles doivent être. Vous avez besoin d'installer vos modules, puis de configurer lilo pour pointer vers le nouveau noyau et d'exécuter lilo. Si vous ne faites pas de la façon Debian, votre « installation » ressemblera à ceci :

Exemple B.2. Installer le nouveau noyau

  1. cd /usr/src/linux

  2. make modules_install

  3. cp arch/i386/boot/bzImage /boot/vmlinuz.<un_nom_unique_et_intelligent>

  4. vi /etc/lilo.conf et copier la structure de votre noyau existant. Ne supprimez PAS la référence à votre noyau existant ! Vous avez besoin de faire pointer lilo vers le fichier « vmlinuz » que vous aviez créé au moment de la compilation du noyau

  5. lilo (oui, simplement comme ça.) LILO vous informera s'il va avoir des problèmes graves lors du chargement du nouveau noyau.


[Avertissement]Avertissement

N'oubliez PAS de lancer lilo avant de redémarrer. Tapez lilo. C'est aussi simple (et c'est aussi simple de l'oublier).

Paquetages logiciels

Vous pouvez toujours utiliser tous les logiciels mentionnés dans ce guide pratique même si vous n'utilisez pas Debian. Malheureusement, cela demandera un peu plus d'efforts de votre part pour télécharger et installer tout. Heureusement, ce n'est pas si difficile. Lorsque vous les décompressez, la plupart des paquets comprennent un fichier README qui vous explique ce dont vous avez besoin pour les faire fonctionner sur votre système.

[Astuce]Téléchargement de logiciels

Pour plus d'informations sur les logiciels ACPI, merci d'utiliser Paquetages ACPI et logiciels en relation.

C. Problèmes connus

Il existe quelques problèmes identifiés pour différents modèles de portables. Merci de parcourir cette liste avant de finir la compilation du noyau pour voir si votre matériel est affecté par les problèmes suivants. Vous pouvez aussi utiliser ce guide après avoir installé votre système si vous avec encore des problèmes.

Les problèmes connus pour le noyau 2.4 sont :

  • Les fonctionnalités DPMS (Energy Star) essaient de mettre le portable en veille

Les problèmes connus pour le noyau 2.6 sont :

  • acpi_power_off se bloque

  • La souris/pavé tactile ou le clavier se bloquent

Noyaux de la série 2.4

Fonctionnalités DPMS

Ceci n'est pas réellement un bogue mais quelque chose que vous devez savoir. Le serveur XFree86 dispose d'une option pour les fonctionnalités DPMS (Energy Star). Les états de DPMS incluent standby, suspend, off ou on. Comme les noyaux 2.4.x ne peuvent pas se mettre en veille, ceci peut poser problème. J'ai corrigé mon système en deux étapes :

  1. xset -dpms (désactive les fonctionnalités DPMS)

  2. Dans /etc/X11/XF86Config-4, j'ai mis en commentaire la ligne Option "DPMS" sous la section "Monitor".

Noyaux de la série 2.6

acpi_power_off bloque en 2.6

Il existe quelques solutions à ce problème suivant votre portable.

L'option la plus simple à essayer est de supprimer les options APIC au démarrage. Cela fonctionne sur un Sony TR2. Dans le fichier /etc/lilo.conf, recherchez une ligne qui comprend append="". À l'intérieur des guillemets, ajoutez les mots nolapic et noapic.

Exemple C.1. Mettre à jour la directive append dans LILO

Ouvrez et éditez le fichier de configuration /etc/lilo.conf en tant que root. Ajoutez les instructions appropriées à l'instruction append existante. S'il n'existe pas d'instruction append, vous pouvez en ajouter une juste en dessous de la liste des images de disque de démarrage. Dans mon /etc/lilo.conf, cela aurait ressembler à ceci :


append="nolapic noapic"

default="<un_nom_unique_et_intelligent>"
image=/vmlinuz
label=<un_nom_unique_et_intelligent>
read-only

Après avoir modifié le fichier de configuration, chargez les nouvelles informations en exécutant la commande lilo en tant que root.

# lilo

Vous pouvez aussi supprimer complètement ces deux modules du noyau en supprimant les options suivante du noyau : CONFIG_X86_UP_APIC, CONFIG_X86_UP_IOAPIC. C'est ce que j'ai fait avec mon Acer TravelMate.

Les propriétaires d'Acer TravelMate devraient aussi désactiver les modules relatifs à RTC. Ils ne sont pas utiles en temps « normal ».

Les modules suivants du noyau devraient être désactivés pour permettre au portable de s'arrêter correctement :

  • CONFIG_HPET_EMULATE_RTC

  • CONFIG_RTC

  • CONFIG_SND_RTCTIMER

Merci, mizu, pour avoir découvert cette solution !

La souris, le pavé tactile ou le clavier se gèlent

Karl Hegbloom m'a envoyé un courrier électronique pour me dire que « les touches de clavier inertes, le pointeur du pavé tactile sautant brusquement à l'écran, des gels pendant des entrées/sorties importantes étaient dûs au test de l'état de la batterie via l'ACPI et le système de fichiers proc ». Ce problème est causé par un délai entre la réquête initiale pour des sur le statut de la batterie et la réponse. Pendant ce délai, la communication avec le clavier ou le pavé tactile pourrait être temporairement interrompue faisant que le périphérique soit non synchronisé (saut). La communication peut aussi être perdue (gel). « La solution est soit de désactiver l'applet de la batterie ou de réduire la fréquence des interrogations. » Karl note aussi qu'une mise à jour du BIOS a permis de résoudre le problème. Merci Karl !

Je n'ai pas trouvé que ceci soit un problème pour moi dans les noyaux 2.4.x, néanmoins, ce fut un problème lors de la mise à jour en 2.6.5. J'utilise wmacpi pour surveiller l'état de ma batterie. En configurant la fréquence d'interrogation à 1 (le nombre le plus bas possible), il me semble avoir éliminé les gels du pavé tactile. Dans mon fichier .xinitrc, j'utilise :

/usr/bin/wmacpi -s 1

-s 1 représente la fréquence d'interrogation (taux simple) de « une fois par minute ». La valeur par défaut est de 20.

[Attention]Attention

Si vous avez mis à jour récemment votre noyau avec la série 2.6, assurez-vous que les pilotes de pavé tactile sont correctement installés. Vous pouvez trouver l'article KernelTrap suivant utile si vous ne savez pas comment faire : http://kerneltrap.org/node/view/2199.

D. GNU Free Documentation License

Version 1.1, March 2000

Copyright (C) 2000 Free Software Foundation, Inc. 59 Temple Place, Suite 330, Boston, MA 02111-1307 USA Everyone is permitted to copy and distribute verbatim copies of this license document, but changing it is not allowed.

PREAMBLE

The purpose of this License is to make a manual, textbook, or other written document "free" in the sense of freedom: to assure everyone the effective freedom to copy and redistribute it, with or without modifying it, either commercially or noncommercially. Secondarily, this License preserves for the author and publisher a way to get credit for their work, while not being considered responsible for modifications made by others.

This License is a kind of "copyleft", which means that derivative works of the document must themselves be free in the same sense. It complements the GNU General Public License, which is a copyleft license designed for free software.

We have designed this License in order to use it for manuals for free software, because free software needs free documentation: a free program should come with manuals providing the same freedoms that the software does. But this License is not limited to software manuals; it can be used for any textual work, regardless of subject matter or whether it is published as a printed book. We recommend this License principally for works whose purpose is instruction or reference.

APPLICABILITY AND DEFINITIONS

This License applies to any manual or other work that contains a notice placed by the copyright holder saying it can be distributed under the terms of this License. The "Document", below, refers to any such manual or work. Any member of the public is a licensee, and is addressed as "you".

A "Modified Version" of the Document means any work containing the Document or a portion of it, either copied verbatim, or with modifications and/or translated into another language.

A "Secondary Section" is a named appendix or a front-matter section of the Document that deals exclusively with the relationship of the publishers or authors of the Document to the Document's overall subject (or to related matters) and contains nothing that could fall directly within that overall subject. (For example, if the Document is in part a textbook of mathematics, a Secondary Section may not explain any mathematics.) The relationship could be a matter of historical connection with the subject or with related matters, or of legal, commercial, philosophical, ethical or political position regarding them.

The "Invariant Sections" are certain Secondary Sections whose titles are designated, as being those of Invariant Sections, in the notice that says that the Document is released under this License.

The "Cover Texts" are certain short passages of text that are listed, as Front-Cover Texts or Back-Cover Texts, in the notice that says that the Document is released under this License.

A "Transparent" copy of the Document means a machine-readable copy, represented in a format whose specification is available to the general public, whose contents can be viewed and edited directly and straightforwardly with generic text editors or (for images composed of pixels) generic paint programs or (for drawings) some widely available drawing editor, and that is suitable for input to text formatters or for automatic translation to a variety of formats suitable for input to text formatters. A copy made in an otherwise Transparent file format whose markup has been designed to thwart or discourage subsequent modification by readers is not Transparent. A copy that is not "Transparent" is called "Opaque".

Examples of suitable formats for Transparent copies include plain ASCII without markup, Texinfo input format, LaTeX input format, SGML or XML using a publicly available DTD, and standard-conforming simple HTML designed for human modification. Opaque formats include PostScript, PDF, proprietary formats that can be read and edited only by proprietary word processors, SGML or XML for which the DTD and/or processing tools are not generally available, and the machine-generated HTML produced by some word processors for output purposes only.

The "Title Page" means, for a printed book, the title page itself, plus such following pages as are needed to hold, legibly, the material this License requires to appear in the title page. For works in formats which do not have any title page as such, "Title Page" means the text near the most prominent appearance of the work's title, preceding the beginning of the body of the text.

VERBATIM COPYING

You may copy and distribute the Document in any medium, either commercially or noncommercially, provided that this License, the copyright notices, and the license notice saying this License applies to the Document are reproduced in all copies, and that you add no other conditions whatsoever to those of this License. You may not use technical measures to obstruct or control the reading or further copying of the copies you make or distribute. However, you may accept compensation in exchange for copies. If you distribute a large enough number of copies you must also follow the conditions in section 3.

You may also lend copies, under the same conditions stated above, and you may publicly display copies.

COPYING IN QUANTITY

If you publish printed copies of the Document numbering more than 100, and the Document's license notice requires Cover Texts, you must enclose the copies in covers that carry, clearly and legibly, all these Cover Texts: Front-Cover Texts on the front cover, and Back-Cover Texts on the back cover. Both covers must also clearly and legibly identify you as the publisher of these copies. The front cover must present the full title with all words of the title equally prominent and visible. You may add other material on the covers in addition. Copying with changes limited to the covers, as long as they preserve the title of the Document and satisfy these conditions, can be treated as verbatim copying in other respects.

If the required texts for either cover are too voluminous to fit legibly, you should put the first ones listed (as many as fit reasonably) on the actual cover, and continue the rest onto adjacent pages.

If you publish or distribute Opaque copies of the Document numbering more than 100, you must either include a machine-readable Transparent copy along with each Opaque copy, or state in or with each Opaque copy a publicly-accessible computer-network location containing a complete Transparent copy of the Document, free of added material, which the general network-using public has access to download anonymously at no charge using public-standard network protocols. If you use the latter option, you must take reasonably prudent steps, when you begin distribution of Opaque copies in quantity, to ensure that this Transparent copy will remain thus accessible at the stated location until at least one year after the last time you distribute an Opaque copy (directly or through your agents or retailers) of that edition to the public.

It is requested, but not required, that you contact the authors of the Document well before redistributing any large number of copies, to give them a chance to provide you with an updated version of the Document.

MODIFICATIONS

You may copy and distribute a Modified Version of the Document under the conditions of sections 2 and 3 above, provided that you release the Modified Version under precisely this License, with the Modified Version filling the role of the Document, thus licensing distribution and modification of the Modified Version to whoever possesses a copy of it. In addition, you must do these things in the Modified Version:

  1. Use in the Title Page (and on the covers, if any) a title distinct from that of the Document, and from those of previous versions (which should, if there were any, be listed in the History section of the Document). You may use the same title as a previous version if the original publisher of that version gives permission.

  2. List on the Title Page, as authors, one or more persons or entities responsible for authorship of the modifications in the Modified Version, together with at least five of the principal authors of the Document (all of its principal authors, if it has less than five).

  3. State on the Title page the name of the publisher of the Modified Version, as the publisher.

  4. Preserve all the copyright notices of the Document.

  5. Add an appropriate copyright notice for your modifications adjacent to the other copyright notices.

  6. Include, immediately after the copyright notices, a license notice giving the public permission to use the Modified Version under the terms of this License, in the form shown in the Addendum below.

  7. Preserve in that license notice the full lists of Invariant Sections and required Cover Texts given in the Document's license notice.

  8. Include an unaltered copy of this License.

  9. Preserve the section entitled "History", and its title, and add to it an item stating at least the title, year, new authors, and publisher of the Modified Version as given on the Title Page. If there is no section entitled "History" in the Document, create one stating the title, year, authors, and publisher of the Document as given on its Title Page, then add an item describing the Modified Version as stated in the previous sentence.

  10. Preserve the network location, if any, given in the Document for public access to a Transparent copy of the Document, and likewise the network locations given in the Document for previous versions it was based on. These may be placed in the "History" section. You may omit a network location for a work that was published at least four years before the Document itself, or if the original publisher of the version it refers to gives permission.

  11. In any section entitled "Acknowledgements" or "Dedications", preserve the section's title, and preserve in the section all the substance and tone of each of the contributor acknowledgements and/or dedications given therein.

  12. Preserve all the Invariant Sections of the Document, unaltered in their text and in their titles. Section numbers or the equivalent are not considered part of the section titles.

  13. Delete any section entitled "Endorsements". Such a section may not be included in the Modified Version.

  14. Do not retitle any existing section as "Endorsements" or to conflict in title with any Invariant Section.

If the Modified Version includes new front-matter sections or appendices that qualify as Secondary Sections and contain no material copied from the Document, you may at your option designate some or all of these sections as invariant. To do this, add their titles to the list of Invariant Sections in the Modified Version's license notice. These titles must be distinct from any other section titles.

You may add a section entitled "Endorsements", provided it contains nothing but endorsements of your Modified Version by various parties—for example, statements of peer review or that the text has been approved by an organization as the authoritative definition of a standard.

You may add a passage of up to five words as a Front-Cover Text, and a passage of up to 25 words as a Back-Cover Text, to the end of the list of Cover Texts in the Modified Version. Only one passage of Front-Cover Text and one of Back-Cover Text may be added by (or through arrangements made by) any one entity. If the Document already includes a cover text for the same cover, previously added by you or by arrangement made by the same entity you are acting on behalf of, you may not add another; but you may replace the old one, on explicit permission from the previous publisher that added the old one.

The author(s) and publisher(s) of the Document do not by this License give permission to use their names for publicity for or to assert or imply endorsement of any Modified Version.

COMBINING DOCUMENTS

You may combine the Document with other documents released under this License, under the terms defined in section 4 above for modified versions, provided that you include in the combination all of the Invariant Sections of all of the original documents, unmodified, and list them all as Invariant Sections of your combined work in its license notice.

The combined work need only contain one copy of this License, and multiple identical Invariant Sections may be replaced with a single copy. If there are multiple Invariant Sections with the same name but different contents, make the title of each such section unique by adding at the end of it, in parentheses, the name of the original author or publisher of that section if known, or else a unique number. Make the same adjustment to the section titles in the list of Invariant Sections in the license notice of the combined work.

In the combination, you must combine any sections entitled "History" in the various original documents, forming one section entitled "History"; likewise combine any sections entitled "Acknowledgements", and any sections entitled "Dedications". You must delete all sections entitled "Endorsements."

COLLECTIONS OF DOCUMENTS

You may make a collection consisting of the Document and other documents released under this License, and replace the individual copies of this License in the various documents with a single copy that is included in the collection, provided that you follow the rules of this License for verbatim copying of each of the documents in all other respects.

You may extract a single document from such a collection, and distribute it individually under this License, provided you insert a copy of this License into the extracted document, and follow this License in all other respects regarding verbatim copying of that document.

AGGREGATION WITH INDEPENDENT WORKS

A compilation of the Document or its derivatives with other separate and independent documents or works, in or on a volume of a storage or distribution medium, does not as a whole count as a Modified Version of the Document, provided no compilation copyright is claimed for the compilation. Such a compilation is called an "aggregate", and this License does not apply to the other self-contained works thus compiled with the Document, on account of their being thus compiled, if they are not themselves derivative works of the Document.

If the Cover Text requirement of section 3 is applicable to these copies of the Document, then if the Document is less than one quarter of the entire aggregate, the Document's Cover Texts may be placed on covers that surround only the Document within the aggregate. Otherwise they must appear on covers around the whole aggregate.

TRANSLATION

Translation is considered a kind of modification, so you may distribute translations of the Document under the terms of section 4. Replacing Invariant Sections with translations requires special permission from their copyright holders, but you may include translations of some or all Invariant Sections in addition to the original versions of these Invariant Sections. You may include a translation of this License provided that you also include the original English version of this License. In case of a disagreement between the translation and the original English version of this License, the original English version will prevail.

TERMINATION

You may not copy, modify, sublicense, or distribute the Document except as expressly provided for under this License. Any other attempt to copy, modify, sublicense or distribute the Document is void, and will automatically terminate your rights under this License. However, parties who have received copies, or rights, from you under this License will not have their licenses terminated so long as such parties remain in full compliance.

FUTURE REVISIONS OF THIS LICENSE

The Free Software Foundation may publish new, revised versions of the GNU Free Documentation License from time to time. Such new versions will be similar in spirit to the present version, but may differ in detail to address new problems or concerns. See http://www.gnu.org/copyleft/.

Each version of the License is given a distinguishing version number. If the Document specifies that a particular numbered version of this License "or any later version" applies to it, you have the option of following the terms and conditions either of that specified version or of any later version that has been published (not as a draft) by the Free Software Foundation. If the Document does not specify a version number of this License, you may choose any version ever published (not as a draft) by the Free Software Foundation.

How to use this License for your documents

To use this License in a document you have written, include a copy of the License in the document and put the following copyright and license notices just after the title page:

Copyright (c) YEAR YOUR NAME. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.1 or any later version published by the Free Software Foundation; with the Invariant Sections being LIST THEIR TITLES, with the Front-Cover Texts being LIST, and with the Back-Cover Texts being LIST. A copy of the license is included in the section entitled "GNU Free Documentation License".

If you have no Invariant Sections, write "with no Invariant Sections" instead of saying which ones are invariant. If you have no Front-Cover Texts, write "no Front-Cover Texts" instead of "Front-Cover Texts being LIST"; likewise for Back-Cover Texts.

If your document contains nontrivial examples of program code, we recommend releasing these examples in parallel under your choice of free software license, such as the GNU General Public License, to permit their use in free software.

Glossaire

Résumé

Termes et définitions de nombreux TLA dans ce document. Quelques entrées sont modifiées par rapport au dictionnaire Linux.

A

ACPI

Acronyme pour Advanced Control and Power Interface. Permet le contrôle de de l'énergie à partir du système d'exploitation.

Voir aussi : APM

APIC

Acronyme pour Advanced Programmable Interrupt Controller. Un ensemble de périphériques qui réalisent un contrôleur d'interruptions pour supporter le multiprocesseur. Il consiste en trois parties : APIC local, APIC E/S et un bus APIC.

APM

Acronyme pour Advanced Power Management. Gestion d'énergie à partir du BIOS. Remplacé par l'ACPI.

Voir aussi : ACPI

Voir aussi : BIOS

B

BIOS

Acronyme pour Basic Input/Output System. Services permettant au matériel et au logiciel de communiquer.

C

correctif

Un correctif appliqué au code source d'un programme. Utilisé pour corriger des bogues ou pour améliorer les capacités d'un programme.

Aussi connu sous le nom de patch.

D

Debian

La distribution Linux utilisée par l'auteur. http://www.debian.org

DPMS

Acronyme pour Display Power Management Signaling. Un standard développé pour étendre la vie des moniteurs et pour conserver l'énergie lorsque les moniteurs ne sont pas utilisés.

DSDT

Acronyme pour Differentiated System Description Table. Cette table contient des informations et une configuration sur le système de base. Il n'est pas toujours capable de fournir les tables de fonctions complètes et doit parfois être corrigé.

Voir aussi : patch, http://acpi.sourceforge.net/dsdt/index.php.

L

LILO

Acronyme pour LInux LOader. Installe le chargeur de démarrage qui décide du système d'exploitation à utiliser lorsque l'ordinateur est allumé. Il est possible que Grub soit installé à la place.

K

kernel

Le cœur d'un système d'exploitation. Responsable de nombreux points incluant la gestion des ressources, la mémoire partagée et les accès utilisateur.

Voir aussi : http://www.kernel.org

M

module

Une pièce de code pouvant être chargée ou déchargée à partir du programme principal. Dans ce document, module réfère aux modules du noyau.

Voir aussi : kernel

P

patch

Voir correctif.

R

RTC

Acronyme pour Real Time Clock. Utilisé par le système pour garder trace du temps au moment de son arrêt.

Voir aussi : http://www.linuxgazette.com/node/view/8993

T

TLA

Acronyme pour Three Letter Acronym (acronyme de trois lettres). Les développeurs adorent utiliser leur TLA. La plupart du temps, ils n'y font même pas attention.

Références et ressources

Guides pratiques

HOWTO install ACPI under Linux. http://sylvestre.ledru.info/howto/howto_acpi.php.

Power Management with Linux - APM, ACPI, PMU. http://tuxmobil.org/apm_linux.html.

Battery Powered Linux Mini-HOWTO. http://www.tldp.org/HOWTO/mini/Battery-Powered/.

Creating custom kernels with Debian's Kernel-Package system. http://newbiedoc.sourceforge.net/system/kernel-pkg.html.

Rapports d'installation et informations sur du matériel spécifique

BIOS Settings for the AcerTM (Phoenix BIOS). http://help.nec-computers.com/au/pri/item_instr_bios_7521N.asp.

Groupes de développement de logiciels

ACPI4Linux. http://acpi.sf.net.

ACPI Special Interest Group. http://www.acpi.info/.

Articles sur l'ACPI

Migrer vers un noyau de la série 2.6

Comment mettre à jour vers le noyau 2.6. http://kerneltrap.org/node/view/799.

Guide pratique de construction du noyau. http://www.digitalhermit.com/linux/Kernel-Build-HOWTO.html.